Alfred de Musset, un auteur du mouvement romantique

Né le 11 décembre 1810 à Paris, Alfred de Musset est un poète et un dramaturge français appartenant au courant romantique. Il est mort le 2 mai 1857 à Paris.

Biographie

Alfred de Musset est issu d’une famille aristocratique, cultivée et affectueuse qui vivait au rue des Noyers. C’est de sa famille qu’il tient sa passion pour les lettres et les arts. Il est le troisième d’une fratrie de quatre enfants.

La littérature coule dans le sang d’Alfred puisque son grand-père était lui-même poète tandis que son père était un grand adepte de Rousseau. Il a d’ailleurs édité certains ouvrages de l’écrivain. Il n’est donc pas surprenant si la figure de Rousseau a été maintes fois reprise dans les œuvres d’Alfred de Musset.

Alfred de Musset

Alfred de Musset

A part son grand-père et son père, son oncle, chez qui il séjournait pendant les vacances n’était autre que l’écrivain Musset de Cogners.

Après avoir obtenu son baccalauréat, Musset s’est inscrit pour des études de médecine qu’il a abandonnées très vite pour se tourner vers le droit et la peinture. C’est toutefois la littérature qui retiendra son attention.

Quelques liens : 

Carrière littéraire

Sa première œuvre officielle intitulée Un rêve et signée sous ADM, est parue le 31 août 1828 dans le journal d’Aloysius Bertrand, Le Provincial. Vint ensuite L’Anglais mangeur d’opium.

A 17 ans, il a commencé à fréquenter le Cénacle de Victor Hugo ainsi que le salon de Charles Nodier qui se tenait à la Bibliothèque de l’Arsenal. De là a commencé sa vie de dandy débauché.

En décembre 1830, il publie sa première pièce de théâtre, une comédie intitulée La nuit vénitienne. L’écrivain a choisi ce genre parce qu’en ce temps-là, c’était celui qui rapportait le plus d’argent. La pièce a toutefois été un échec et cela l’éloigna de la scène pour très longtemps.

Il s’est alors cantonné à publier des pièces dans la Revue des deux Mondes avant d’écrire son chef-d’œuvre qui était un drame romantique intitulé Lorenzaccio en 1834. En parallèle, il publie des poèmes et un roman autobiographique.

Avec son succès naissant, tous le voyaient déjà comme un virtuose de la jeune poésie doublé d’un séducteur. Ce n’est toutefois qu’à partir de 1832, année du décès de son père, que Musset décida de commencer réellement sa carrière littéraire. Il devient un immortel le le 12 février 1852 à l’académie française

Vie privée

Alfred de Musset a eu une vie sentimentale mouvementée surtout marquée par son histoire houleuse avec George Sand puis son histoire d’amour avec Caroline Jaubert et sa liaison avec Louise-Rosalie Ross, dite Mlle Despréaux. C’est elle qui a découvert l’ouvrage intitulé Un caprice et qui a décidé de le jouer au théâtre. C’est grâce à cette pièce que Musset renoua finalement avec la scène et qu’il rencontra le succès au théâtre.

Toute sa vie, Alfred de Musset est resté un dandy qui fréquentait assidûment les bordels. Il était aussi devenu alcoolique. Ce train de vie a eu raison de sa santé fragile puisqu’il meurt le 2 mai 1857 de la tuberculose à son domicile du 6, rue du Mont-Thabor à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *