La pitié pour la femme qu’on aime moins

La pitié pour la femme qu’on aime moins qu’on n’est aimé est une terrible passion.

Extrait de Trois hommes. André Suarès 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *