Gérard de Nerval, un auteur romantique

Né le 22 mai 1808 à Paris, Gérard de Nerval est un écrivain français réputé du 19ème siècle. Il meurt le 26 janvier 1855, à l’âge de 46 ans dans la capitale française.

Biographie

Son vrai nom était Gérard Labrunie. Il est le fils d’Etienne Labrunie et de Marie-Antoinette Laurent. Quelques mois après sa naissance, il a été confié à une nourrice vivant à Loisy. Sa mère meurt le 29 novembre 1810 alors qu’il n’avait que deux ans.

C’est son grand-père maternel, Antoine Boucher, qui l’élève entre 1808 à 1814. Quand son père rentre de son affectation dans l’armée du Rhin, il récupère son fils et a vécu avec lui à Paris.

Etudes et littérature

En 1822, il est inscrit au collège Charlemagne. Il compose son premier recueil alors qu’il n’était qu’en classe de première. L’ouvrage a été intitulé Poésies et Poèmes par Gérard L. 1824.

L’année suivante, un autre ouvrage est publié, mais cette fois, sous le pseudonyme de Beuglant. D’autres oeuvres se sont ensuite enchaînées. En juillet 1826, il se lance dans la satire et avait pour cible la préférence de l’Académie française vers Charles Brifaut au lieu d’Alphonse de Lamartine.

Le 1er mai 1829, il accepte de devenir stagiaire dans une étude de notaire à la demande de son père. Il s’y ennuie beaucoup puisque n’avait en tête que l’écriture.

C’est à cette époque que Victor Hugo, père du romantisme le convoque pour lui demander de soutenir Hernani. Gérard y consent volontiers.

Découvrez les livres de Gérard de Nerval.

Gérard de Nerval

Gerard de Nerval

Romantisme

L’année 1830 voit apparaître deux courants littéraires à savoir la révolution romantique à laquelle il participe activement et la révolution politique à laquelle il reste éloigné.

Alors que le Cénacle commençait à se disperser, Nerval a commencé à écrire des pièces de théâtre à la manière de Victor Hugo. Ces oeuvres n’ont pas toutes eu le succès escompté, mais elles ont contribué à accroître la notoriété de l’écrivain.

En décembre 1836, il a pris définitivement le pseudonyme de Gérard de Nerval, Nerval se référant à un lieu-dit clos de Nerval situé près du champ de son grand-père maternel, dans la commune de Mortefontaine.

Après la disparition du Cénacle, il a fait partie du Petit-Cénacle dont les membres avaient un goût prononcé pour la boisson, le chahut, les jeux de mots et les farces.

Découvrez les plus belles citations de Gérard de Nerval.

Sa fin de vie

Le 26 janvier 1855, Gérard de Nerval est retrouvé pendu aux barreaux d’une grille d’égout. Certains avancent l’hypothèse d’un assassinat tandis que d’autres pensent au suicide.

Du fait de son état mental, la cathédrale Notre-Dame de Paris a accepté de lui dédier une cérémonie religieuse malgré l’hypothèse d’un suicide. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise grâce à la générosité d’Arsène Houssaye et de Théophile Gautier qui lui ont payé une concession.

Découvrez aussi des belles Citations amour et des  Proverbes sur l’amour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *